Accueil du site > "D’une rue à l’autre" des animations... > Pour tous > Sentiers de découverte... > Des printemps qui n’en finissent pas

Des printemps qui n’en finissent pas

Les génépistes veulent sensibiliser les Brestois aux réalités des prisons.

Place de la Liberté le samedi 19 mars:démarrage du printemps des prisons. Face à la mairie, en bas à droite, quelques étudiants mettent la dernière touche à leur stand. La cellule reconstituée est déjà debout. Un box de 9M2 à se partager entre 3 ou 4 détenus !Un coin toilette avec wc et lavabo, une table, une chaise, des lits superposés et une paillasse à même le sol. Serrés comme des sardines ou enfermés comme des fauves en cage ?

Comme ouverture sur l’extérieur, une fenêtre à barreaux et une télé. La location est payante et c’ est un sujet de désaccord à juste titre. Si un détenu souhaite disposer d’un récepteur, ses co-locataires d’infortune paient aussi leur quote-part même s’ils sont allergiques à la télé et préfèrent lire ou dormir. C’est de la télé imposée en quelque sorte ! Beaucoup à apprendre de ces génépistes( étudiants membres du Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées)qui ont leur entrée dans la prison et sont régulièrement en contact avec des détenus auxquels ils dispensent des cours.

Pourquoi ne pas envisager, un autre printemps, la participation des autres associations intervenant en prison ?

JPEG - 25.2 ko
une co-location de 9 m2 et, derrière les barreaux, la liberté

Commenter

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.