Accueil du site > Couleurs d’antan > Cultures et traditions > La grande lessive

La grande lessive

Quand on allait encore au lavoir...

Avant, à Brest, il y avait un lavoir par quartier. Rien qu’à Saint Pierre, on comptait quatre lavoirs : un au Polygone caserne, deux au polygone et un à Saint Pierre bourg. On pourrait aussi ajouter celui de la rue de Kerraros. Le jour de lessive, c’était sacré. Lundi le blanc et mardi la couleur. Et pas question de changer de jour !

Chacune partait avec sa brouette bien chargée : le panier de linge sale, la brosse à laver, le savon de marseille et la caisse à laver.

A Prat-Lédan, certaines d’entre nous s’en souviennent encore, il y avait une maison spécialisée pour bouillir le linge. Les grandes lessiveuses du numéro 4, 5 ou 6 correspondaient-elles à la capacité des machines à laver actuelles ? Peut-être.

"Au jus"... tout à côté de cette maison, se trouvait un commerce où nous pouvions boire un café pendant que le linge bouillait. Nous avons oublié le nom de ces commerces d’antan. Si quelqu’un(e) peut raffraîchir notre mémoire ?

Puis, nous rincions le linge avant de l’étendre sur l’herbe. On peut dire que le linge était blanchi sur pré. Comme il n’y avait pas de poteaux à linge, nous mettions aussi des ficelles autour des arbres. Et pendant que le vent et le soleil s’occupaient du séchage, nous allions écouter la fanfare de la marine à Kervallon.

C’était le bon temps ! On en oubliait presque la dure journée de lessive. Le lavoir, c’était un lieu de rencontre. C’est là qu’on apprenait les nouvelles, les bonnes et les moins bonnes.

Maintenant, presque tout le monde dispose d’une machine à laver. Et si vous êtes sans lave-linge momentanément, vous pouvez vous rendre dans une laverie. Sur la rive droite, on compte au moins quatre laveries !

On se rencontre moins, on se retrouve ailleurs. Mais ce n’est pas pareil.

Propos recueillis auprès de Gaby, Mado et Marguerite.

Commenter

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.